17 mars 2011

Boîtes à bruits

J'ai terminé la fabrication de nos boîtes à bruits, matériel sensoriel qui permet d'affiner l'écoute et de travailler la concentration.

Pour les réaliser, j'ai utilisé des boîtes de pellicules photo vides (les magasins de développement photo en ont généralement tout un stock destiné à être jeté, n'hésitez pas !), et de la toile adhésive bleue et rouge :


Il y a deux séries de 5 boîtes, chacune étant rangée dans une boîte en carton recouverte de toile adhésive bleue ou rouge.


Dans chaque série, il y a une boîte remplie de :
- grosses pâtes
- petites pâtes
- lentilles
- semoule
- farine

Deux choses essentielles :
- Pour la mise en paires : le bruit produit par la boîte remplie de grosses pâtes de la série bleue (par exemple) est strictement identique à celui produit par son homologue de la série rouge.
- Pour la mise en nuances : au sein d'une même série, les bruits peuvent être classés du plus fort au plus faible.

Il faut donc compter ou peser les éléments, et surtout réaliser nous-mêmes les deux exercices en conditions réelles, pour vérification, avant de les proposer à l'enfant.

Pour le moment, j'ai fait à Emma la présentation de la mise en paires.


En voici les grandes lignes :

- Prendre au sein de la série bleue la boîte dont le bruit est le plus fort et la faire "sonner" à nos deux oreilles, sans changer de main, en la secouant verticalement
- Demander à l'enfant de faire de même
- Prendre au sein de la série bleue la boîte dont le bruit est le plus faible et procéder de la même façon
- Demander à l'enfant s'il entend le même bruit lorsqu'il secoue les deux boîtes (si tout va bien, il nous répond "non"...)
- Reprendre la boîte bleue dont le bruit est le plus fort et demander à l'enfant de chercher dans la série rouge la boîte produisant le même son ; lorsqu'il pense avoir trouvé, lui montrer comment les mettre l'une à côté de l'autre en haut de la table ou du tapis
- Reprendre la boîte bleue dont le bruit est le plus faible et procéder de la même façon
- Demander à l'enfant de terminer la mise en paires

Emma n'a pas trop accroché avec cet exercice, mais il faut dire que son ouïe est partiellement diminuée par une otite séreuse. Elle a d'ailleurs fait plusieurs erreurs (confusion grosses pâtes/petites pâtes et petites pâtes/lentilles), que je n'ai pas pointées du doigt bien sûr.
Je verrai si elle reprend spontanément ce matériel d'ici les prochains jours...

9 commentaires:

  1. Tes boîtes sont vraiment très jolies ! Merci pour les précisions sur le déroulement.

    Sûrement que l'otite y est pour quelque chose... Bon rétablissement à ta puce !

    RépondreSupprimer
  2. Quand Emma n'est pas emballée, comment réagit-elle? que dit-elle? l'encourages-tu à faire l'exercice jusqu'au bout?

    RépondreSupprimer
  3. Super, je collectionne déjà les boites de pellicule photo mais le photographe chez qui je vais en a souvent des transparentes qui ne me conviennent pas. Par contre, ou as tu trouve ta toile adhésive ?
    Merci

    RépondreSupprimer
  4. Très beau matériel, bravo !!!

    RépondreSupprimer
  5. MéL : En fait l'otite séreuse (ou épanchement séreux) est bien différente de l'otite aigüe. Heureusement elle n'est pas douloureuse, par contre elle peut être vraiment récalcitrante... Certains jours, les capacités auditives d'Emma sont nettement diminuées. Et cela, c'est évidemment très ennuyeux. :-(
    Elle a un traitement de fond pour quelques mois, puis nous referons un bilan chez l'O.R.L. avant d'envisager éventuellement l'ablation des végétations.

    En tout cas, merci pour ma puce. :-)

    Violette : Juste pour resituer rapidement le contexte : Emma vient d'une classe Montessori, il y a donc un certain nombre de matériels qu'elle connait déjà (ou qu'elle a l'impression de connaître déjà...). Or elle est surtout très attirée par la nouveauté. Toutes les fois où je lui propose une activité totalement nouvelle, elle est emballée et toute joyeuse !
    Là, elle rechignait un peu, mettait de la mauvaise volonté, ne me regardait pas en continu... J'ai pensé arrêter mais finalement elle s'est "prise au jeu", sans toutefois reprendre les boîtes ensuite.

    Elle ne dit pas grand-chose, en réalité... Et je ne lui pose pas trop de questions pour l'instant, pour ne pas figer la situation avec des mots, tu vois ?

    Pour le temps de présentation, c'est sûr que je vais avoir envie d'aller au bout. Par la suite, si elle reprend un matériel et qu'elle s'arrête en cours de route, ça dépend... Si je pense qu'elle se décourage devant la difficulté, je vais peut-être lui dire que c'est normal de trouver ça difficile, qu'il faut beaucoup s'entraîner pour y arriver. Et peut-être aussi l'inciter à continuer (sans insister). Si je pense qu'elle arrête parce qu'elle avait fait un mauvais choix de matériel (par ennui ou difficulté à prendre une décision), je vais plutôt essayer de l'aider à trouver quelque chose qu'elle puisse investir vraiment...

    J'arrête là sinon je vais faire un pavé, ce n'est pas une question simple que tu poses... ;-)

    Laet102 : Certaines de mes boîtes sont transparentes mais la toile les rend totalement opaques. Il serait également possible de recouvrir les couvercles.

    J'ai trouvé la toile adhésive (marque Rubafix) à la papeterie à côté de chez moi. Elle se présente sous forme de rouleau et existe en différentes largeurs. ;-)

    Merci Charlie. :-)

    RépondreSupprimer
  6. Super travail!!!!
    et merci pour le déroulement
    bon rétablissement à ta puce.

    RépondreSupprimer
  7. superbe ... Le matériel est vraiment très bien fait !
    Y'en a qui sont doués, d'autres moins ... ;)

    RépondreSupprimer
  8. Laetitia, Laurène : merci. :-)

    RépondreSupprimer
  9. Très belle fabrication!
    Par contre, euh, il y a 6 boites par série! On peut se contenter de 5, bien sûr, mais à mon avis, ça enlève quelque chose à la répétition et rend le travail un peu moins poussé.
    Sinon, tant qu'elle a son otite, c'est sûr que ce travail lui sera difficile car les gradations sont normalement très fines.

    RépondreSupprimer